h g c2018  lafreniere

Souvenir de la Coupe Hlinka-Gretzky 2018

La relève en vedette en Alberta lors du camp estival de hockey des moins de 18 ans, de retour au Canada après 22 ans d’absence

Jonathan Yue
|
27 juillet 2022
|

La Coupe Hlinka-Gretzky 2018, présentée par RAM, qui a eu lieu à Edmonton et à Red Deer, en Alberta, a été mémorable. Nous n’avons qu’à penser à Alexis Lafrenière, qui a mis en valeur son talent prodigieux, ainsi qu’au duo de choc composé de Lucas Raymond et d’Alexander Holtz, qui a fait de chaque match contre la Suède un incontournable.

Avant le retour du tournoi à Red Deer, du 31 juillet au 6 août, revenons un peu en arrière.

« La Coupe Hlinka-Gretzky était fantastique », se souvient l’entraîneur-chef des Coyotes de l’Arizona André Tourigny, qui a dirigé l’équipe du Canada derrière le banc en 2018. « Je me rappelle les moments clés comme nos remontées, notre jeu solide à chaque match et l’esprit de camaraderie tout au long du tournoi. »

Mené par des joueurs tels que Lafrenière, Kirby Dach, Dylan Cozens et Bowen Byram, le Canada était encore parmi les favoris pour gagner la médaille d’or au moment d’accueillir le camp estival des moins de 18 ans pour la première fois depuis la Coupe Pacifique 1996 à Nelson et à Castlegar, en Colombie-Britannique.

Étrennant le nouveau chandail noir de Hockey Canada, l’équipe du Canada a fini en tête du groupe A lors de la ronde préliminaire à Edmonton; Peyton Krebs a marqué deux buts au cours de la victoire de 10-0 contre la Suisse, Lafrenière et Josh Williams ont obtenu un but et une aide chacun lors de la victoire de 4-2 contre la Slovaquie, et Byram a marqué le but gagnant en fin de match, pour un triomphe de 4-3 contre la Suède.

« La Coupe Hlinka-Gretzky a été vraiment spéciale pour moi, puisque c’était la toute première fois que je représentais le Canada », se souvient Williams, qui a terminé le tournoi au deuxième rang au chapitre des buts marqués (5), à égalité avec Lafrenière et Raymond. « Quand on est enfant, on rêve de jouer pour Équipe Canada, et d’avoir eu l’occasion de jouer avec ce groupe, d’avoir fait partie de la conversation et d’avoir remporté le trophée, cela demeure l’un de mes plus beaux accomplissements. »

Menée par Vasily Podkolzin, futur choix de première ronde des Canucks de Vancouver, la Russie a fini en première place du groupe B à Red Deer, l’emportant contre la Finlande (7-2), la République tchèque (3-0) et les États‑Unis (8-3). Podkolzin a touché la cible à tous les matchs, tandis que le gardien de but de 16 ans Yaroslav Askarov, repêché au 11e rang au total par les Predators de Nashville en 2020, a donné aux partisans un avant-goût de ce qui allait suivre en signant un jeu blanc de 35 arrêts contre les Tchèques.

Les demi-finales étaient fixées : Russie c. Suède et Canada c. États‑Unis.

Les Russes et les Suédois se sont livré une bataille défensive magistrale au cours de laquelle Askarov et Hugo Alnefelt ont accumulé les arrêts pour garder le pointage 0-0 avant le deuxième entracte. L’espoir des Oilers d’Edmonton Philip Broberg a ouvert la marque pour la Suède après cinq minutes de jeu en troisième période, mais Podkolzin a créé l’égalité pour la Russie avec 1 min 54 s à jouer.

Alors que la prolongation pointait à l’horizon, Raymond a saisi la rondelle lors d’une tentative de dégagement avant de la remettre à Karl Henriksson, qui a décoché un tir et déjoué Askarov à 44 secondes de la fin du temps réglementaire, ce qui a permis aux Suédois d’accéder au match pour la médaille d’or.

La demi-finale nord-américaine qui a suivi est devenue instantanément un classique. Le jeu s’est déroulé de part et d’autre, le Canada comblant trois retards d’un but avant que Williams lui donne une avance de 4-3 tôt en troisième période. Les buts à 95 secondes d’intervalle de Luke Toporowski et de Nick Robertson ont donné l’avance 5-4 aux Américains dans les dernières minutes, mais Cozens a touché la cible tout juste avant le son de la sirène, ce qui a mené au but gagnant de Williams en prolongation et permis au Canada d’atteindre la finale.

Avec l’or en jeu, les Suédois ont vite pris une avance de deux buts grâce au duo d’enfer formé par Raymond et Holtz, chassant ainsi le gardien de but partant du Canada Nolan Maier, qui a été remplacé par Taylor Gauthier. Le changement a motivé le Canada : les buts de Sasha Mutala, de Dach et de Lafrenière ont donné l’avance aux Canadiens pour de bon avant la 18 e minute de jeu, Mutala et Lafrenière marquant ensuite chacun un deuxième but et propulsant le Canada vers l’or grâce à une victoire de 6-2.

« Le camp et le tournoi ne durent que deux ou trois semaines, ce qui nous donne peu de temps pour instaurer l’esprit d’équipe, apprendre à connaître les joueurs et les amener à jouer de la même manière, explique Tourigny. Nos meneurs Lafrenière et Byram étaient vraiment super. Nous avons été chanceux d’avoir la collaboration de tout le monde. »

Lafrenière, le capitaine, a terminé avec 11 points (5-6—11), le plus haut total accumulé par un Canadien depuis la performance de 11 points de Nathan MacKinnon en 2012.

Ce total l’a placé à égalité avec Podkolzin (8-3—11) au sommet des pointeurs du tournoi, tandis que Raymond (5-2—7) et Holtz (2-5—7) étaient en tête pour la Suède, à un point de l’espoir des Hurricanes de la Caroline Ryan Suzuki (1-7—8).

Au repêchage 2019 de la LNH 10 mois plus tard, Dach (3e choix de Chicago), Byram (4e choix du Colorado), Cozens (7e choix de Buffalo), Broberg (8e choix d’Edmonton) et Podkolzin (10e choix de Vancouver) ont tous fait partie des 10 premiers choix, et Lafrenière a été choisi premier par les Rangers de New York un an plus tard.

Vous voulez une autre preuve démontrant à quel point le talent était remarquable? À la reprise du hockey sur la scène internationale, à l’occasion du Championnat mondial junior 2021 de l’IIHF, 80 joueurs de la Coupe Hlinka-Gretzky 2018 ont une fois de plus représenté leur pays, dont 11 Canadiens, 12 Suédois et 13 Tchèques.

Cette saison, Williams a ajouté un deuxième championnat à son palmarès, aidant les Oil Kings d’Edmonton à remporter le titre de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL) au Rogers Place. Quatre ans plus tard, son succès sur la scène internationale continue de porter ses fruits. « Gagner la Coupe Hlinka-Gretzky en 2018 m’a certainement inculqué cette mentalité de gagnant et m’a poussé à atteindre ce niveau une fois de plus. J’ai eu la chance de vivre les deux championnats, de remporter le titre de la WHL cette saison avec les Oil Kings dans le même aréna, et je peux dire que la Coupe Hlinka-Gretzky a été un tournoi bien spécial qui m’a apporté beaucoup d’expérience, surtout que c’était à domicile, devant mes proches. »

En repensant aux talents mis en valeur tout au long du tournoi, Tourigny reconnaît que la Coupe Hlinka-Gretzky est une expérience unique qui permet aux espoirs d’évoluer et de constater la qualité des joueurs à l’extérieur de leur ligue junior.

« Pour les joueurs, c’est leur première vraie expérience de hockey de calibre mondial, dit-il. C’est le hockey mineur, mais lorsqu’on atteint le niveau international, c’est vraiment la crème de la crème. On ne retrouve nulle part ailleurs ce genre d’événement pendant l’été. Il y avait beaucoup de grands joueurs à ce tournoi qui auront une belle carrière dans la LNH. »

Nous ne sommes plus qu’à quelques jours de la Coupe Hlinka-Gretzky 2022, présentée par RAM. Les forfaits de billets et les billets individuels sont maintenant en vente .

Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Videos
Photos
CMJ 2023 : CAN 6 – SVK 1 (match préparatoire)
Roy a récolté un but et une aide, et le Canada a battu la Slovaquie.
ENF 2022-2023 : CAN 3 – USA 2 PROL. (match 5)
Serdachny joue les héroïnes en prolongation, et le Canada reste en vie dans la série.
CMJ 2023 : CAN 6 – SUI 0 (match préparatoire)
Shane Wright inscrit un doublé, et le Canada blanchit la Suisse.
DMJA 2022 : Jour 6 – vendredi 16 décembre
Les États-Unis et la Suède ont conclu la ronde préliminaire sur une note victorieuse.
Horaire
Close
Credit