2023  h g c  misa  spence

Une solide amitié : Misa et Spence grimpent les échelons du hockey ensemble

De la GTHL à l’OHL, où ils ont été repêchés l’un à la suite de l’autre, l’amitié entre ces ceux coéquipiers d’Équipe Canada à l’extérieur de la patinoire propulse leurs réussites sur la glace

Jonathan Yue
|
3 août 2023
|

Dès leur première rencontre en 2019, Malcolm Spence et Michael Misa, anciens coéquipiers chez les Senators de Mississauga, ont noué une amitié qui perdure encore aujourd’hui.

« C’est Michael qui m’a accueilli dans l’équipe, se rappelle Spence, maintenant membre des Otters d’Erie. Je m’étais cassé le poignet dans les rangs pee-wee, et il a fait en sorte que je me sente le bienvenu et m’a présenté aux autres Sens quand je suis arrivé de Burlington. Ça a tout de suite cliqué entre nous. »

Au fil des trois saisons suivantes au sein du club de la Ligue de hockey du Grand Toronto (GTHL), Misa et Spence sont devenus de très bons amis sur la patinoire et dans leur quotidien, notamment grâce au football du dimanche soir.

« Malcom est arrivé avec une attitude exemplaire. C’est très agréable de le côtoyer, alors nous nous sommes très rapidement liés d’amitié », explique Misa, natif d’Oakville, en Ontario, et aujourd’hui membre du Spirit de Saginaw. « Il est devenu comme un frère pour moi. »

Tout comme leur amitié, la compétitivité des deux jeunes hommes s’est intensifiée : chacun poussait l’autre à se dépasser, sur la glace et ailleurs. Et ça se poursuit.

« Il y a toujours une saine rivalité entre nous », raconte Spence, originaire de Mississauga, en Ontario. « Il me motive et je le motive. »

Cette compétitivité sautait aux yeux lors de la saison 2021-2022 des Sens, la dernière des deux joueurs dans la GTHL. Spence a marqué 56 points et Misa, 43, terminant respectivement au deuxième et au troisième rangs des pointeurs de leur équipe. Ils ont aussi aidé Mississauga à remporter la Coupe OHL 2022, un premier triomphe depuis 1993. Misa, qui avait 15 ans, a mené le tournoi avec 20 points (10 buts et 10 mentions d’aide). Il était suivi de Spence, qui a inscrit 13 points (6 buts et 7 mentions d’aide).

Lors de la saison 2022-2023, les deux amis ont joué l’un contre l’autre pour la première fois. À la sélection prioritaire 2022 de l’OHL, Michael, né en 2007 et ayant reçu le statut de joueur exceptionnel, avait été repêché au tout premier rang par le Spirit de Saginaw. Spence, lui, avait été choisi deuxième au total par les Otters d’Erie.

« Sur la glace, nous sommes en compétition, mais dès que nous quittons la patinoire, nous redevenons amis. Nous savons faire la différence. »

« On s’amuse bien comme amis, mais quand on joue l’un contre l’autre, c’est du sérieux », ajoute Spence.

La réunion

Le mois dernier, Spence et Misa ont appris qu’ils allaient jouer ensemble pour la première fois depuis leur séjour à Mississauga, puisqu’ils ont été sélectionnés au sein de l’équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada pour la Coupe Hlinka-Gretzky. Ils en sont tous deux très heureux.

« J’ai vraiment beaucoup de plaisir à le voir porter le même chandail que moi et faire des jeux exceptionnels », se réjouit Spence.

« Il y a toujours eu un lien étroit entre nous, affirme pour sa part Misa. C’est super d’avoir quelqu’un de l’équipe à qui se confier. »

Viser l’or

Misa et Spence savent ce que ça signifie de représenter l’unifolié dans une compétition internationale, car ils l’ont fait l’automne dernier lors du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, disputé à Langley et à Delta, en Colombie-Britannique. Spence était membre d’Équipe Canada Noirs et Misa, d’Équipe Canada Rouges.

« Ces tournois internationaux réunissent les meilleurs, soutient Misa. Nous devons être prêts pour chaque match de la Coupe Hlinka-Gretzky, car tout le monde rehaussera son niveau de jeu. »

Les deux comparses, admissibles au repêchage 2025 de la LNH, continuent à se développer en prévision de leur avenir, mais ils savent qu’il y a encore beaucoup à accomplir avant de faire le saut chez les pros. Pour l’heure, ils se concentrent sur la tâche à accomplir : gagner l’or.

« Ça serait incroyable de pouvoir ramener cette médaille à la maison, indique Spence. On y va au jour le jour. Nous espérons tirer le meilleur de cette expérience et nous en servir pour progresser. Sur le plan individuel, je souhaite seulement m’améliorer chaque jour. Si je peux faire ça, le reste ira de soi. »

Même son de cloche du côté de Michael Misa : « Nous sommes venus ici pour l’or, et toute l’équipe veut atteindre cet objectif. Le prochain niveau est encore plus difficile. Je veux donner tout ce que j’ai cet été, apprendre tout ce que je peux et continuer de m’améliorer. »

Peu importe où les mènera leur talent, Misa et Spence continueront de s’encourager l’un l’autre.

« Il y a une grande chimie entre Michael et moi, sur la patinoire et dans la vie, confie Spence. Chaque fois que nous avons joué ensemble, ça a donné des moments spéciaux dont je garderai un souvenir impérissable. C’est un de mes meilleurs amis, et je ne pourrai jamais assez le remercier. »



Pour plus d'informations :

Esther Madziya
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 284-6484 

[email protected]

 

Spencer Sharkey
Responsable, communications
Hockey Canada

(403) 777-4567

[email protected]

 

Jeremy Knight
Responsable, communications organisationnelles
Hockey Canada

(647) 251-9738

[email protected]

 

Videos
Photos
ENF 2023-2024 : CAN6 – USA 1 (Match 7)
Spooner et Maltais inscrivent un doublé, et le Canada gagne la série.
ENF 2023-2024 : CAN 3 – USA 0 (Match 6)
Maschmeyer a bloqué 27 tirs dans un jeu blanc à la Série de la rivalité.
ENF 2023-2024 : CAN 4 – USA 2 (Match 5)
Kraemer a obtenu quatre points dans un triomphe du Canada contre les États-Unis.
Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver 2024 : FIN 5 – CAN 4 (TB) (bronze)
Preston a créé l’égalité en fin de match, mais le Canada a perdu en tirs de barrage.
Horaire
Close
Credit